Décor parsemé de différents éléments naturels rappelant plusieurs régions du Québec, il est facile de dire que la Côte-Nord est un amalgame paysager. De Tadoussac à Blanc-Sablon, de Schefferville à l’île d’Anticosti en passant par la réserve Mingan, cette région compte six municipalités de comtés, et est la deuxième plus grande région du Québec.

Descendants des peuples à s’être établis sur le territoire, les Innus et les Naskapis, dont les traces les plus anciennes remontent à près de 9000 ans, vivent encore sur leur terre d’origine. En effet, dix réserves autochtones se trouvent sur le territoire de la Côte-Nord. Pour les amateurs d’histoire, voilà là une belle occasion d’apprendre à découvrir ces cultures ainsi que les 1 400 sites archéologiques sur cette contrée du Québec.

L’économie Nord-Côtière se spécialise principalement sur les grandes industries de matières première et secondaire, tandis que la basse côte-nord se spécialise dans le tourisme et la pêche. Cette dernière, ayant plus de 400 km d’étendue sur la bergerie du Fleuve Saint-Laurent, passant d’estuaire à golfe sur le territoire, permet une découverte idyllique de l’immensité du paysage.
Bien entendu, il ne faut absolument pas perdre la chance de découvrir les incontournables activités à faire en Côte-Nord, tel que la motoneige, le ski ou la raquette de randonnée, le traineau à chiens, les pourvoiries, la visite du jardin des glaciers, les grands barrages et visites industrielles, l’île d’Anticosti, l’archipel de Mingan, les aurores boréales et la visite de la basse-côte-nord, de Tadoussac et bien sûr, la route des baleines. Cette dernière est en effet synonyme de la Côte-Nord. Elle est certes la porte d’entrée de la Côte-Nord, puisqu’elle est située à 475 kilomètres seulement de Montréal et 215 kilomètres de Québec. Ayant été visitée par nul autre que Jacques-Cartier en 1535, cette ville est le point de départ de la route des baleines et possède l’une des plus belles baies du monde. Reconnue par l’UNESCO, cette région du Québec est considérée comme l’une des cinq destinations prisées pour l’observation des baleines. Quant à Sept-Rivières, dont le chef-lieu est la ville de Sept-Îles, elle possède une abondance phénoménale de ressources naturelles, de cours d’eau puissants et de forêt boréale.

Il n’y a pas à dire, la Côte-Nord est une région qui se distingue par sa beauté brute.