realiser-investissement-immobilier-quebec

Investir dans l’immobilier au Québec

Vous l’avez entendu des dizaines de fois : investir dans la pierre, cela vaut de l’or. Cependant, la pierre n’a pas la même valeur et ne produit pas le même rendement selon où elle se trouve. Au Québec par exemple, investir dans l’immobilier procure de nombreux avantages et permet de se constituer un patrimoine solide à des conditions assez faciles. On vous explique le pourquoi du comment.

Investir dans l’immobilier au Québec, une bonne affaire

C’est la dernière tendance : Québec est une ville attractive, dynamique, où il fait bon vivre et propice aux investissement immobiliers. En effet, le placement ici s’avère être moins cher à l’achat et plus rentable sur le long terme, et ce quelque soit le type de bien immobilier (propriété unifamiliale, copropriété ou encore plex). Tous les signaux sont au vert pour s’assurer de faire une bonne affaire. Ainsi, selon le Registre foncier du Québec, le marché immobilier de la grande région métropolitaine de Québec affiche une croissance soutenue depuis 2017, principalement liée à la reprise économique et au taux de chômage bas.

De même, le palmarès résidentiel du Québec, établi par la FICQ et qui donne le classement des villes et régions québécoises les plus dynamiques en termes de ventes immobilières résidentielles, indique des hausses allant jusqu’à 24 % par rapport aux années précédentes. On observe également une évolution positive du marché immobilier qui est riche et bien diversifié avec la construction régulière de programmes neufs et de condos. Il est vrai qu’opter pour l’achat de nouvelle constructions est séduisant, vu la qualité des prestations offertes et la multitude de services à proximité.

L’évolution des prix est, quant à elle plutôt raisonnable : le prix médian des maisons a augmenté de 4% et se situe environ à 269 000$ tandis que le prix médian des copropriétés subit une légère hausse (4%) pour s’établir autour de 195 000$.

Des conditions d’investissement facilitées

La région de Québec permet aux non résidents qui souhaitent réaliser un investissement immobilier, d’emprunter facilement, contrairement souvent au cas des États-Unis. Ainsi, même pour les non-résidents québécois, l’apport initial demandé tourne aux alentours de 30%, le dollar canadien est assez faible et la procédure bancaire est relativement simple. De plus, les frais de notaire s’élèvent à 1000$ ou 1500$ maximum au Québec, contrairement aux douloureux 7% du montant de la vente en France.

Même si on a pu observer récemment une montée des prix d’achat de l’immobilier au Québec, traduction de l’attractivité de la région et de l’engouement des acheteurs à venir y faire de bonnes affaires, les prix restent raisonnables.

Outre les prix, la fiscalité aussi est attractive. En vertu d’une convention signée entre la France et le Canada, les Français évitent la double imposition sur leurs revenus fonciers grâce à un système de crédits d’impôts obtenus en France.

Bien sûr, le marché immobilier canadien comporte des différences qui peuvent être aisément appréhendés avec les conseils d’un professionnel expert de ce domaine. Rien de mieux que de faire appel à un expert BARNES pour être sûr de réaliser un investissement rentable et dans les meilleurs conditions.

L‘heure est à l’investissement au Québec alors ne soyez pas en retard !